Le Millésime 2016

Les conditions climatiques

L’hiver fut encore plus doux que 2015 avec des températures au-dessus des moyennes de saison, à tel point que l’on pouvait observer certains arbres fruitiers en fleurs fin février.

Le Printemps est long à s’installer, froid et humide. Pas moins de 75% de la pluviométrie annuelle est enregistrée sur les 6 premiers mois de l’année, accompagnée par un très net déficit d’ensoleillement.

Les premières pointes vertes (Stade C) sont observées à Vosne-Romanée dès le 19 Avril et la sortie des feuilles (Stade D) le 23 Avril.

La gelée de Printemps durant la nuit du 26 au 27 Avril restera gravée dans la mémoire des Bourguignons. Les températures les plus basses relevées en fin de nuit ont dépassé -2°C.

Le gel a été de courte durée et les dégâts ont été accentués sur certains secteurs par l’ensoleillement en tout début de matinée : des brûlures par effet loupe ont alors pu apparaître.

Aucune logique apparente à ce phénomène. La répartition des dégâts est très particulière et incomparable aux précédents gels connus (1945 et 1981 pour les plus sévères).

Certaines parcelles très exposées ont été épargnées alors que d’autres à mi-coteaux ont été très impactées.

Pour les parcelles touchées, les dégâts sont très variables avec une moyenne de 58% de bourgeons détruits. Cet épisode désastreux stoppera la croissance de la vigne qui atteindra seulement le Stade E (feuilles étalées) le 3 Mai.

Les nombreux épisodes de pluie au mois de Mai sont intenses et rendent les travaux de la vigne très pénibles pour les hommes qui la travaillent.

La pression Mildiou est exceptionnelle mais fort heureusement la dégradation observée sur les feuilles ne se traduit pas par la même intensité sur les grappes.

La pleine fleur est atteinte lors du solstice d’été qui inverse la tendance : les températures estivales seront supérieures à la moyenne de saison.

La vigne témoigne une fois encore de son incroyable résistance et rattrape son retard avec cet été chaud et ensoleillé, enfin propice au bon développement de celle-ci.

Au 19 Juillet le stade fermeture est atteint, les grappes sortent de leur zone de sensibilité et le temps sec persiste.

Le stress hydrique ressenti par la vigne fin juillet se poursuit au mois d’Août avec un début de véraison timide dès le 20 Août.

Les quelques pluies de Septembre sont salutaires pour la vigne et permettent d’achever la véraison dans d’excellentes conditions.

Après un Printemps chaotique et un été salvateur, les premiers raisins récoltés sont parfaitement sains, mûrs et savoureux.

La vigne a profité de l’été pour repartir, arborant une végétation foisonnante qui ouvre de belles perspectives pour le millésime 2017. 

Les vendanges

Les premiers raisins sont coupés le samedi 24 septembre à Savigny Les Beaune et 1er Cru, puis à Beaune au 1er Cru « Les Avaux » finissant par Pernand Vergelesses le dimanche 25.

Nous vendangeons nos Grands Crus Echezeaux, Grands Echezeaux et Clos de Vougeot le jour suivant.

Le lendemain les vendanges sont consacrées aux crus de Chambolle Musigny, Vougeot 1er Cru « Les Cras », Gevrey-Chambertin et Vosne Romanée 1er Cru « En Orveaux ».

En fin de semaine ce sont les crus Villages de Nuits Saint Georges, Vosne Romanée et Fixin qui sont vendangés, accompagnés du Vosne Romanée 1er cru « Les Suchots » et « Les Petits Monts », Nuits Saint Georges 1er Cru « Aux Boudots » et le célèbre Grand Cru Richebourg le 29 Septembre.

La dernière parcelle vendangée avant le premier week-end d’Octobre, le 30 donc, sera notre Appellation Régionale Bourgogne Rouge Cuvée Sapidus.

Nous stoppons les vendanges durant le week-end afin de reprendre le lundi 3 Octobre par notre Marsannay Blanc « Clos du Roy » et notre Bourgogne Chardonnay.

Les 4, 5 et 6 Octobre marquent la fin des vendanges avec nos Appellations Régionales Passetoutgrain, Aligoté et Hautes Côtes de Nuits « La Croix » et « Les Dames Huguettes ». 

Les vins

Le millésime 2016 est généreux, soyeux et délicat, comme en 2010.

Les robes des vins rouges sont profondes et intenses avec de belles nuances pourpres et grenat. Les tannins sont très fins, tout en élégance.

La bouche est particulièrement longue et équilibrée, pleine de fraicheur et de tendresse.

Soutenue d’une belle ampleur aromatique, on relève beaucoup d’arômes de fruits rouges frais offrant une bouche riche et veloutée.

Les vins blancs sont purs et souples. Particulièrement savoureux et harmonieux, ils libèrent des arômes de fruits blancs délicats et des notes d’acacias et de fleurs blanches offrant une riche palette aromatique.

2015